Avant hier, le président américain a organisé un discours officiel sur la question de la sécurité énergétique.

Le problème est bien identifié : le prix du pétrole risque d’augmenter durablement. De plus, les américains sont extrêmement dépendants du pétrole. Barack Obama semble donc résolu à diminuer la consommation de pétrole aux Etats-Unis, et plus particulièrement le pétrole importé. Mais cela ne sera pas facile, « So here’s the bottom line:  There are no quick fixes.  Anybody who tells you otherwise isn’t telling you the truth ».

La solution proposée? « American ingenuity, American know-how ». C’est-à-dire développer les sources d’énergie alternatives et les technologies vertes.

Si la position peut sembler frileuse et optimiste, elle constitue un réel pas en avant de la part du président de la première économie mondiale, et surtout du pays le plus consommateur d’énergie.

Cela dit, en tant qu’étudiant en thèse, la phrase que je retiendrais est : « So for those of you who are studying physics, it may actually pay off someday ». Good news! ;)

Version écrite